Bilan de cinq années de politiques pour l’emploi dans les Hauts-de-Seine
11 mai 2017
L’affaire des vidéos de M. Abdelaouhed devant la Cour d’appel de Versailles
18 mai 2017

Le projet de fermeture de 16 commissariats dans les Hauts-de-Seine abandonné

Je me réjouis de l’abandon du projet de fermeture de seize des vingt-cinq commissariats des Hauts-de-Seine. Ce projet était choquant et inacceptable. La sécurité est un service public essentiel, il doit donc être facilement accessible.

La Sécurité publique départemental des Hauts-de-Seine prévoyait un projet de cartographie policière fixant à neuf le nombre de circonscriptions dans les Hauts-de-Seine au lieu de vingt-cinq actuellement. Il entrainait donc la fermeture de seize commissariats dans le département, et ce, sans concertation avec les élus.

Suite à ma question écrite, le cabinet de Matthias Fekl, Ministre de l’Intérieur, m’a rassuré. En effet, dans un courrier de réponse, il précise : « Dans le cadre de la conception du projet de la préfecture de police pour la sécurité du Grand Paris, une réflexion a été engagée sur la réforme des circonscriptions de police de l’agglomération parisienne afin d’accroître les ressources consacrées à la patrouille sur la voie publique et à l’investigation tout en améliorant les conditions d’accueil du public. (…) Il s’agirait de mutualiser certaines fonctions à l’échelle de circonscriptions de sécurité publique plus étendues, sans que cela n’exige la fermeture de sites. (…)

Cette réflexion, menée à partir d’analyses des services qui se trouvent au plus près du terrain, n’ont donné lieu à aucune décision. De plus, il n’y aura pas de décision globale définissant une nouvelle carte des circonscriptions de sécurité publique pour l’ensemble de l’agglomération parisienne. Les évolutions les plus pertinentes et permises par les circonstances locales seront mises en œuvre progressivement, au cas par cas, dans le cadre d’un dialogue approfondi avec les élus et les collectivités concernés. »

Je suis satisfait de cette réponse car le cabinet du ministre n’envisage pas de fermeture de commissariats et insiste sur la concertation avec les élus pour des évolutions qui resteront limitées et prendront en compte les circonstances locales. Cependant, j’ai lu un article du Parisien (http://www.leparisien.fr/creteil-94000/la-reforme-des-commissariats-ajournee-a-paris-et-en-petite-couronne-09-05-2017-6933630.php ) publié le mardi 9 mai 2017 qui précise que les ateliers de travail internes à la police sont bien suspendus mais ajoute qu’une réforme est toujours envisagée pour la fin 2018.

Aussi, j’espère que le nouveau ministre de l’Intérieur restera sur la position actuelle et bien sûr, je serai très vigilant sur ce dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *