Attention Danger : le concours pour le projet pharaonique du stade Hunebelle est lancé
3 avril 2017
Bravo à Flavie Flament pour son rapport et sa proposition d’une prescription de 30 ans pour les viols sur mineurs
10 avril 2017

Non à la fermeture de l’antenne de la mission locale de Clamart

Non à la fermeture de l’antenne de la mission locale de Clamart

Créé en 1981, le réseau des Missions locales est spécialisé dans l’accueil, l’information et l’accompagnement global des jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire. Les Missions locales organisent leur action pour offrir à chaque jeune un appui personnalisé. Cette aide peut aller de la simple information à un accompagnement pas à pas. L’objectif est de permettre à chaque jeune de bénéficier d’un parcours cohérent de formation et d’insertion. Il s’agit également de garantir à tous un égal accès aux droits sociaux et à l’emploi en faisant reculer les pratiques discriminatoires et en veillant à l’égalité des chances entre hommes et femmes.

La « Mission locale Archimède » couvre les 4 communes de Clamart, Malakoff, Bagneux et Fontenay-aux-Roses avec des antennes dans chacune de ces villes pour faciliter l’accès à ses services. L’antenne de Clamart, située dans une maison de l’emploi au 30 rue Gabriel Péri à côté du parc de la maison blanche, est aujourd’hui menacée par un projet de M. Berger, Président du Territoire Vallée sud Grand Paris et Maire de Clamart. Je dénonce cette fermeture envisagée alors que ce service de proximité s’occupe de 1050 jeunes adultes en recherche d’emploi et trouve des contrats d’emploi à beaucoup d’entre eux. Il s’agit souvent d’un premier emploi qui permet à de nombreux jeunes de se lancer dans la vie professionnelle.  La plupart d’entre eux habitent Clamart. La mission locale s’occupe également de près, au cas par cas, de personnes qui ont besoin d’aide, de soutien et de cadrage.

Il me paraît inopportun de supprimer un service qui remplit efficacement sa mission de service public de proximité. Le maire souhaite faire des économies sur le dos des jeunes mais le coût de la mission locale Archimède est moins important que celui des désordres que sa perte peut entrainer! En effet, les nombreux jeunes qui se rendent à l’antenne de Clamart seront peu enclins à se rendre jusqu’à Bagneux pour obtenir un service semblable.

Alors que le chômage des jeunes est élevé, il faut au contraire pérenniser les services qui fonctionnent, en particulier lorsqu’ils s’adressent à un public fragile de jeunes peu diplômés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *